Describe, instead of labeling

I watched a great video today, of Jerry Seinfeld, Chris Rock, Louis C.K., and Ricky Gervais discussing humor. One of the topics was how comedians get away with saying things that other people would be lambasted for saying. They each had a take on it, but it was Chris Rock who had the simplest, 047and most informative wisdom: “it’s offensive to talk about what people are, but it is funny to talk about what people do.”

This brought into clearer focus something I have been struggling to explain: when describing a dog and his or her behaviors or issues, use verbs, not adjectives.  Adjectives are the diagnosis, and the diagnosis is an important part of a trainer’s job. Here is what I mean: imagine a person who goes to see a doctor.

Doctor: What seems to be the problem?

Patient: I have cancer. I think you should bleed me with leeches.

Doctor: I see… can you explain what you mean?

 Patient: yeah, I saw it on television.

Doctor: Let’s talk about your symptoms, and then see what kind of contemporary approach might be best. What symptoms are you experiencing?

The dog trainer equivalent is like this:

Trainer: How may I help?

Client: My dog is dominant. I need to know how to establish myself as Pack Leader. How do I do that?

Trainer:  I see… can you explain what you mean?

Client: yeah, I saw it on television.

Trainer:  Let’s talk about the behaviors you are observing, and then see what kind of contemporary approach might be best. What is your dog doing that you don’t enjoy? What would you like them to do, instead?

“My dog jumps up, gets on the couch, and barks at me when I am eating, and I don’t like it. I want him to lie on his mat and be quiet while I am eating.”  Now that is a sentence full of verbs! Teaching a dog to not jump, not bark, and instead to lie down and be quiet.  This is a list of behaviors that we can definitely find solutions for – in both the reducing and increasing categories!

To be best served by a dog trainer, prepare a list of behaviors you would like to teach your dog, and a list of behaviors you would like to reduce in your dog. Work with a professional in a collaborative way to make a diagnosis, and find solutions that are appropriate for you, your dog, and your family. We are all tempted to use words that describe our dogs, like “dominant,” “selfish,” or “stubborn,” but once we tell ourselves that is what or who our dogs are, it is much more difficult to change what they do.

9 thoughts on “Describe, instead of labeling

  1. Hello, your article is very convincing, clear, short. Would you authorize me to translate it into french and you would tell me where I would be allowed to post it with your credits. Thank You. I am a simple dog owner, with the chance to know english and have free time. I have a dog, 2 years old islandic shepperd. The earth moved under my feet when I started my education about dog training little before I got her. I very very much want to help change popular believes about dogs and dog training here in France. Thank you. You will find me under my own name in fb, I also have an olive oil page link below

    1. Hello Joséphine,
      I am very flattered you would take the time to translate this. If you translate, I would like to post it here in French, and you may share anywhere you like. I would appreciate it if you would include a link back to my blog, and my name. Other than that, please share or do with it is as you like. Thank you — again, I am very flattered. –Michael Nichols

  2. Décrivez, au lieu de cataloguer

    Aujourd’hui, j’ai regardé une vidéo géniale de quatre humoristes parlant de leur métier. L’un des sujets était comment les comédiens s’en sortent pour dire des choses pour lesquelles d’autres seraient fustigés. Ils avaient chacun une idée sur la question, mais l’un deux a eu la formule la plus pertinente et la plus simple : « c’est offensant de parler de ce que les gens sont, mais c’est amusant de parler de ce qu’ils font. »

    Cela a éclairci quelque chose que j’avais du mal à expliquer : quand il s’agit de décrire un chien, ses comportements ou ses problèmes, utilisez des verbes, pas des adjectifs. Les adjectifs donnent un diagnostic, et le diagnostic est une partie importante du rôle d’un éducateur canin.

    Voici ce que je veux dire : imaginez quelqu’un allant voir le médecin.
    Médecin : En quoi consiste le problème ?
    Patient : J’ai le cancer. Je crois que vous devriez me saigner avec des sangsues.
    Médecin : Je vois… Pourriez-vous expliquer ce que vous voulez dire ?
    Patient : Ouais, je l’ai vu à la télévision.
    Médecin : Parlons de vos symptômes, et ensuite voyons quel type d’approche contemporaine pourrait être la meilleure. Quels sont les symptômes que vous ressentez ?

    L’équivalent pour l’éducateur canin donne ceci :
    Éducateur : Comment puis-je vous aider ?
    Client : Mon chien est dominant. J’ai besoin d’apprendre à me positionner comme chef de meute. Comment dois-je faire ?
    Éducateur : Je vois… Pouvez expliquer ce que vous voulez dire ?
    Client : Ouais, je l’ai vu à la télévision.
    Éducateur : Parlons des comportements que vous observez, et voyons ensuite quel type d’approche contemporaine pourrait être la meilleure. Que fait votre chien, qui vous déplait ? Que voudriez-vous qu’il fasse à la place ?

    « Mon chien saute, monte sur le canapé, et aboie quand je mange, et je n’aime pas cela. Je veux qu’il se couche sur son tapis et reste silencieux pendant que je mange. »

    Voilà une phrase pleine de verbes ! Apprendre à un chien à ne pas sauter, ne pas aboyer, et au lieu de cela, se coucher et rester silencieux. C’est une liste de comportements pour lesquels nous pouvons absolument trouver des solutions.

    Pour tirer le meilleur profit d’un éducateur canin, préparez une liste des comportements que vous aimeriez apprendre à votre chien, et une liste des comportements que vous aimeriez voir diminuer chez votre chien. Travaillez en collaboration avec un professionnel pour établir un diagnostic, et pour trouver des solutions appropriées pour vous, votre chien et votre famille.

    Nous sommes tous tentés d’utiliser des mots qui décrivent notre chien, comme « dominant », « égoïste », ou « têtu », mais une fois que nous sommes arrêtés sur ce que nos chiens sont, il devient plus difficile de changer ce qu’ils font.

    Michael Nichols, The dog Guy
    dogguy.net

  3. Décrivez, au lieu de cataloguer

    Aujourd’hui, j’ai regardé une vidéo géniale de quatre humoristes parlant de leur métier. L’un des sujets était comment les comédiens s’en sortent pour dire des choses pour lesquelles d’autres seraient fustigés. Ils avaient chacun une idée sur la question, mais l’un deux a eu la formule la plus pertinente et la plus simple : « c’est offensant de parler de ce que les gens sont, mais c’est amusant de parler de ce qu’ils font. »

    Cela a éclairci quelque chose que j’avais du mal à expliquer : quand il s’agit de décrire un chien, ses comportements ou ses problèmes, utilisez des verbes, pas des adjectifs. Les adjectifs donnent un diagnostic, et le diagnostic est une partie importante du rôle d’un éducateur canin.

    Voici ce que je veux dire : imaginez quelqu’un allant voir le médecin.
    Médecin : En quoi consiste le problème ?
    Patient : J’ai le cancer. Je crois que vous devriez me saigner avec des sangsues.
    Médecin : Je vois… Pourriez-vous expliquer ce que vous voulez dire ?
    Patient : Ouais, je l’ai vu à la télévision.
    Médecin : Parlons de vos symptômes, et ensuite voyons quel type d’approche contemporaine pourrait être la meilleure. Quels sont les symptômes que vous ressentez ?

    L’équivalent pour l’éducateur canin donne ceci :
    Éducateur : Comment puis-je vous aider ?
    Client : Mon chien est dominant. J’ai besoin d’apprendre à me positionner comme chef de meute. Comment dois-je faire ?
    Éducateur : Je vois… Pouvez-vous expliquer ce que vous voulez dire ?
    Client : Ouais, je l’ai vu à la télévision.
    Éducateur : Parlons des comportements que vous observez, et voyons ensuite quel type d’approche contemporaine pourrait être la meilleure. Que fait votre chien, qui vous déplait ? Que voudriez-vous qu’il fasse à la place ?

    « Mon chien saute, monte sur le canapé, et aboie quand je mange, et je n’aime pas cela. Je veux qu’il se couche sur son tapis et reste silencieux pendant que je mange. »

    Voilà une phrase pleine de verbes ! Apprendre à un chien à ne pas sauter, ne pas aboyer, et au lieu de cela, se coucher et rester silencieux. C’est une liste de comportements pour lesquels nous pouvons absolument trouver des solutions.

    Pour tirer le meilleur profit d’un éducateur canin, préparez une liste des comportements que vous aimeriez apprendre à votre chien, et une liste des comportements que vous aimeriez voir diminuer chez votre chien. Travaillez en collaboration avec un professionnel pour établir un diagnostic, et pour trouver des solutions appropriées pour vous, votre chien et votre famille.

    Nous sommes tous tentés d’utiliser des mots qui décrivent notre chien, comme « dominant », « égoïste », ou « têtu », mais une fois que nous sommes arrêtés sur ce que nos chiens sont, il devient plus difficile de changer ce qu’ils font.

    Michael Nichols, The dog Guy
    Dogguy.net

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s